Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Analyse de la « Cène » de Léonard de Vinci

Catherine Hahn
Catherine Hahn

Auteure du livre : La Peinture, enfin j'y vois quelque chose !

La Scène de la Cène !

Léonard de Vinci - La Cène

Tu en penses quoi de la Cène de Léonard de Vinci ?
Elle m’intrigue, je crois. Et toi ?
Je n’en sais rien, je crois qu’elle ne me parle pas.
Parce que tu ne l’as jamais écoutée…

Dans cet article, je vous propose d’écouter attentivement ce chef d’œuvre de Vinci. Avec les yeux. Avec des connaissances. Avec notre cœur. Puis de réaliser la bande-son de l’histoire que nous raconte le peintre. Allons-y !

Léonard nous raconte des histoires !

Oui, a priori celle du dernier repas du Christ avec les Apôtres. Que nous dit la Bible de cette scène ou plus précisément ici de cette « Cène » ? Ce mot vient du latin cena qui veut dire « repas du soir ». Cette histoire comporte plusieurs épisodes émaillés de paraboles : la bénédiction des aliments, la communion, la fraction du pain, le partage du repas. Mais en observant attentivement le tableau, on s’aperçoit qu’il ne décrit réellement aucun d’eux.

Léonard de Vinci – La Cène – Détail du Christ

Mais alors, que voit-on ?

La main gauche du Christ semble désigner le pain tandis que celle de droite parait figée, crispée même. Sa bouche entrouverte nous laisse supposer qu’il est en train de prononcer quelques mots. La nourriture n’a pas encore été partagée. Or, dans la Bible, on peut lire la description d’un moment survenu juste avant que ce repas ne soit pris. L’Evangile de Matthieu nous dit ceci :
Le soir étant venu, Jésus se mit à table avec les douze [Apôtres]. Pendant qu’ils mangeaient, il dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous me livrera. Ils furent profondément attristés, et chacun se mit à lui dire : Est-ce moi, Seigneur? Il répondit : Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c’est celui qui me livrera.

Nous y voilà. Notre Léonard en Bon Semeur…..de zizanie a choisi de nous montrer la réaction de chacun des apôtres à cette annonce pour le moins fracassante. Protestation, soupçon, interrogation, scepticisme, indignation ou calme olympien (oups…disons plutôt.. biblique) ; toutes les expressions sont réunies autour de cette table. Cette scène immense (4.6 x 8.8 m) se présente comme un théâtre, faisant étalage d’un florilège de sentiments.

Imaginez-vous dans une expérience similaire de votre quotidien. Vous êtes en salle de conférences avec une dizaine de collègues, convoqué-e par la direction qui balance alors : nous avons un traître parmi nous, et se tait. Quelle serait votre réaction ?

Racontez-vous des histoires !

À l’instar de Léonard lui-même qui recommandait de peindre « les figures de telle sorte que le spectateur lise facilement leurs pensées au travers de leurs mouvements. », je vous propose d’imaginer la réaction de chaque protagoniste.

Pour réaliser ce petit jeu, deux options s’offrent à vous :

  1. Vous imaginez la bande-son en vous aidant de la description proposée ici des caractères de chacun des apôtres.
  2. Vous imaginez la bande-son sans connaître qui sont les personnages. Puis, vous pourrez modifier vos hypothèses à la lumière de la description des caractères de chacun des apôtres et les comparer à mes élucubrations ici.

Et si vous souhaitez analyser d’autres éléments picturaux et en savoir plus sur la méthode complète, rendez-vous sur la boutique

Qui est qui ?

Les images qui suivent vous permettront de détailler les expressions et les gestes des personnages avant d’imaginer leurs réactions.

Les personnages en détail

1 - 2 - 3
4 - 5 - 6
7 - 8 - 9
10 - 11 - 12

Une description du caractère des Apôtres

1. Rebelle comme Barthélemy

Appuyé sur la table, le regard tendu vers le Christ, Barthélemy semble médusé, interloqué, presque hagard. Il est décrit par les Évangiles comme rebelle, facilement provocateur mais au cœur pur. À votre avis, qu’est-ce que Barthélemy pense ou dit ?



Mon hypothèse ?
C’est quoi ces accusations ? Tu nous fais quoi là, Seigneur ? C’est pas cool !

2. Impétueux comme Jacques le Mineur

De sa main gauche, Jacques interpelle Pierre. Il semble interrogatif, il veut obtenir des informations supplémentaires. C’est un fédérateur qui a construit de nombreux liens entre les disciples et Jésus. À votre avis, que dit Jacques ?



Ne nous emballons pas. Pierre, il a dit quoi Jésus là ? Explique-moi ce que tu as compris.

3. Courageux comme André

André lève les deux mains comme pour se laver des accusations. C’est un courageux selon les textes, il est aussi décrit comme quelqu’un de déterminé, fonceur, parfois ardent et surtout épris de justice, n’hésitant pas à prendre fait et cause pour Jésus. À votre avis, que dit André ?



Là tu nous mets dans une situation un peu compliquée Seigneur. Je peux juste te dire que c’est pas moi qui ai fait le coup. Et je ne juge personne.

 

4. Fourbe comme Judas

Sa main gauche crispée au-dessus de l’assiette, l’autre agrippée à une bourse, il semble tendu, effrayé, craintif. C’est un traître nous disent les Evangiles qui a monnayé sa délation aux soldats qui recherchaient le Christ. À votre avis, que dit ce fayot de Judas ?



Attends…euh… moi j’ai rien fait…pour qui tu me prends là…

5. Impétueux comme Pierre

Il se penche vers Jean, lui parle en aparté. Pierre est considéré comme solide par les Ecritures mais aussi impétueux et parfois irréfléchi. À votre avis, que dit Pierre à Jean ?



Sans déc…, il raconte quoi Jésus là ?

6. Aimant comme Jean

Paisible, serein, un visage que certains considèrent comme féminin, Jean semble écouter patiemment les paroles de Pierre, sans rien dire. Les textes le considèrent comme le plus affectueux de la bande, le préféré de Jésus aussi. À votre avis, que pense Jean ?



Tant d’agitation…oui, je comprends…mais Jésus a ses raisons que nous comprendrons certainement un jour. Restons calmes et observons.

7. Sceptique comme Thomas

L’index levé en direction de Jésus, Thomas semble dubitatif et déterminé à obtenir quelque chose. C’est un sceptique selon les Evangiles, quelqu’un qui ne croit personne sur paroles, qui exige des actes, des explications, des preuves. À votre avis, que négocie Thomas ?



OK, Seigneur, donne-moi une seule raison de nous soupçonner !

8. Loyal comme Philippe

Le regard courroucé, il semble hors de lui, s’en prenant à Jésus en raison des allégations qu’il vient d’entendre. On le dit loyal, un vrai ami, généreux mais aussi jeune et fougueux. À votre avis que vocifère Philippe ?



Là tu racontes n’importe quoi, comment oses-tu nous accuser ?

9. Ardent comme Jacques le Majeur

Jacques semble déconfit, horrifié par ce qu’il vient d’entendre. Les Evangiles le surnomment le Fils du tonnerre, mais c’est aussi un passionné, qui n’hésitera pas à donner sa vie à Jésus jusqu’au martyr. À von avis, de quoi se plaint Jacques ?



Comment oses-tu dire une chose comme celle-là alors que je t’ai suivi dans tous tes délires ? Et maintenant tu nous accuses !

 

10. Pragmatique comme Matthieu

Matthieu semble négocier, poser des questions, vouloir comprendre. C’est un collecteur d’impôts, un homme d’action habitué à résoudre des problèmes. Il va droit à l’essentiel comme le démontre son Evangile. À mon avis, que demande Matthieu à Simon ?



Comment comprends-tu la situation Simon ? Que s’est-il passé pour que Jésus dise cela ?

11. Tendre comme Thaddée

Thaddée se penche vers Simon, calme et impassible. Il semble écouter patiemment les explications de son ami, sans émotion. Il veut simplement comprendre. On disait de lui qu’il se comportait à l’image de la signification de son prénom ; tendre, courageux et tempéré. À votre avis que pense-t-il de la situation ?



Tenons-en nous au fait. Que s’est-il passé pour que Jésus dise cela ? Tâchons d’y voir plus clair. Simon est sage, remettons-nous à lui.

12. Humble comme Simon

Simon semble donner des explications avec mesure et patience. Il tente de comprendre les raisons qui ont poussé Jésus à de tels propos. Il est décrit comme une personne humble, respectueuse des lois et profondément loyale. À votre avis qu’explique-t-il à ses potes ?



Je ne suis certainement pas la bonne personne pour vous expliquer ce que Jésus a en tête mais il a ses raisons, vous le connaissez, il est sage.

Et en vrai...

Comment Léonard a-t-il choisi les gestes et les expressions de ses personnages ?
Les avis divergent : Léonard de Vinci a pu s’inspirer de ses contemporains mais aussi piocher des idées dans les textes dont l’un en particulier montre des similitudes avec le tableau qu’il a réalisé.
Il s’agit du Codex Forster, conservés au Victoria and Albert Museum à Londres, ouvrage auquel Léonard de Vinci fait implicitement référence. Voici ce que ce recueil décrit à propos du dernier repas du Christ avec ses disciples :
« L’un qui buvait, reposa sa coupe en tournant la tête vers celui qui avait parlé. Un autre croisa les mains et se tourna vers son compagnon, le regardant fixement ; l’autre, avec les mains ouvertes, montrant les paumes, remonte les épaules vers les oreilles et sur sa bouche faisant un geste d’étonnement. Un autre parle à l’oreille de son voisin et celui-ci qui l’écoute, se tourne vers lui et lui tend l’oreille en tenant un couteau à la main et dans l’autre le pain. L’autre en se tournant, avec un couteau à la main, renverse une coupe sur la table. L’autre pose les mains sur la table et regarde ; l’autre a le souffle coupé, l’autre se tourne pour voir de quoi il parle entre le mur et celui qui est penché. »
Les autres gestes proviennent vraisemblablement de l’imagination du peintre mais aussi de son interprétation des textes. Notre petit exercice n’était donc pas si farfelu ni dénué de sens puisque nous nous sommes appuyés sur les traits de caractères de chacun des personnages, décrits dans les textes sacrés.

À vous de voir !

Si vous désirez poursuivre l’analyse des éléments picturaux du tableau tels que la composition, la couleur, la perspective, procurez-vous la méthode complète dans la boutique du site www.art-toi.com, où vous pourrez également trouver des analyses de tableau comme « Au Salon de la rue des Moulins », de  Henri de Toulouse-Lautrec.

Partager l’article

Table des matières

Découvrir les autres articles

2

Questionnez votre tableau

2

Questionnez votre tableau

2

Questionnez votre tableau